La DGAC a choisi la formation ISESA dispensée par l'École Nationale de l'Aviation Civile (ENAC) pour effectuer le recrutement et la formation initiale de ses agents IESSA.

Le concours externe spécial est ouvert aux candidats :

  • titulaires d'un titre ou diplôme classé au moins au niveau I dans les domaines mathématiques, scient et techniques, ou d'une qualification ou d'une formation recononaue comme équivalente à l'un des titres de ces diplômes dans les conditions fixées par le décrêt du 13 février 2007
  • qui justifient, à la date de publication des résultats d'admissibilité du concours, d'une inscription en dernière année d'études en vue de l'obtention d'un master ou d'une qualification ou d'une formation reconnue comme équivalente à l'un de ces titres ou diplômes dans les conditions fixées par le décrêt du 13 février 2007

Les lauréats deviennent fonctionnaires de la fonction publique de l'état. Le recrutement s'effectue via un concours national sur "titre et travaux", sans limite d'âge.

Pour être admis à concourir au concours IESSA spécial, vous devez :

  • Être ressortissant de la Communauté Européenne ou d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace Économique Européen,
  • Jouir de vos droits civiques
  • Ne pas avoir de mention portée au n°2 du casier judiciaire, incompatible avec l’exercice des fonctions,
  • Être reconnu physiquement apte à l’emploi (conditions normales d’entrée dans la fonction publique),
  • Être en situation régulière au regard de la loi n°97-1019 du 28 octobre 1997 modifiée, portant réforme du Service national (se renseigner auprès de la mairie de son domicile),
  • Nul ne peut se présenter plus de 3 fois aux concours IESSA
  • Frais d'inscription : 70€
Source : ENAC

Les justificatifs nécessaires seront demandés à l’issue de la phase d'admissibilité

les candidats reçus au concours spécial sont nommés ingénieurs électroniciens stagiaires des systèmes de la sécurité aérienne par arrêté du ministre chargé de l'Aviation Civile. Ils suivent une formation de deux abs à l'ENAC et dans les services de la navigation aérienne, comportant une période d'enseignement théorique et des stages pratiques.

Phase d'admissibilité sur dossier :
Cette phase consiste en l’examen, par le jury, des dossiers des candidats autorisés à prendre part au concours.
En déposant leur demande de participation au concours, les candidats constituent un dossier comportant:
– un curriculum vitae et une lettre de motivation manuscrite ne dépassant pas trois pages;
– une photocopie de l’ensemble des titres et diplômes;
– une synthèse des travaux effectués dans le cadre du cursus universitaire;
– le cas échéant, une note décrivant les emplois qu’ils ont pu éventuellement occuper et la nature des activités et travaux qu’ils ont réalisés ou auxquels ils ont pris part en indiquant, dans ce cas, le contenu de leur participation personnelle. Sera jointe à cette note, s’il y a lieu, la liste des références des publications du candidat.

Les candidats titulaires d’un doctorat peuvent en outre, conformément à l’article L. 412-1 du code de la recherche, présenter sous forme d’une fiche de synthèse leurs mémoires universitaires et notes d’études ainsi que la liste de leurs publications le cas échéant, en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle résultant de la formation à la recherche et par la recherche qui a conduit à la délivrance du doctorat.
Inscriptions par internet uniquement, sur le site de l'ENAC, du lundi 7 janvier 2019 au jeudi 21 février 2019 minuit ;

Phase d'admission :
Seuls peuvent être autorisés à participer à l’épreuve d’admission les candidats dont le dossier aura été retenu par le jury.
L’admission comporte deux épreuves orales obligatoires:
1. Un entretien avec le jury (durée 40 minutes – préparation 15 minutes) – Coefficient 5
Cette épreuve consiste en un entretien avec le jury. Il est précédé d’une préparation d’un quart d’heure, consistant en l’analyse d’un document portant sur un sujet de spécialité de 3 à 5 pages maximum, afin d’en dégager les idées principales. Le sujet tiré au sort par le candidat est en relation avec les métiers exercés par les ingénieurs électroniciens des systèmes de la sécurité aérienne.

2. Une épreuve orale d’anglais (durée 15 minutes – préparation 20 minutes) – Coefficient 1
L’épreuve orale de langue anglaise doit permettre de déterminer l’aptitude des candidats à s’exprimer correctement et à comprendre des documents sonores. L’interrogation du candidat se fonde sur des enregistrements authentiques, en langue anglaise, d’extraits de dialogues ou interviews traitant de sujets d’actualité. Ces extraits sont chacun d’une durée de deux minutes.